TEXTES        POUR LES CHANTRES    
   
Ron Man | La chorale comme conducteur de louange
   
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime0
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
   
Mis en ligne le : 04-12-2010
La 

chorale comme conducteur de louange
Par M. Ron Man Mettre de la vie dans le ministère de musique avec la chorale Ne vous y trompez pas : le groupe musical le plus important à l'église est l'assemblée elle-même. L'adoration est pour tout le peuple de Dieu; la doctrine du Nouveau Testament à propos de la prêtrise de tous les croyants appelle les chrétiens à élever leurs voix (qu'ils soient doués musicalement ou non) dans un cantique unifié de louange et d'adoration envers Dieu. Toutefois, cela ne veut pas dire que des musiciens doués et entraînés ne peuvent pas avoir une contribution importante à faire dans la vie d'église du peuple de Dieu. Le culte de l'Ancien Testament donne un rôle crucial aux musiciens lévitiques, qui furent mis à part pour la vocation d'offrir ce ministère à Israël. Moody avait son Sankey, Graham son Shea : le point à souligner est que la proclamation de la vérité de Dieu prends place selon des formes musicales aussi bien qu'au niveau de la parole verbale, et la Parole de Dieu doit être centrale dans n'importe quelle portion de nos cultes. Pour en être sûr, la contribution coutumière de la chorale est quelque peu ennuyante et certainement indigne du potentiel disponible de la part de ceux qui sont les plus doués et les mieux équipés pour diriger et façonner le culte. J'aimerais dire que dans la plupart des églises où les chorales ne sont pas motivées, où le moral et l'assistance sont des problèmes, la cause n'est pas vraiment que ce ministère leur en demande trop, mais plutôt qu'on ne les a pas vraiment mis au défi d'exercer leur ministère avec excellence et de gravir à un niveau supérieur dans la direction de la louange du peuple de Dieu. La chorale joue certainement un rôle de direction, avec Dieu comme auditoire et l'église comme interprète, les membres de la chorale peuvent utiliser leurs talents spéciaux d'une façon puissante en invitant et dirigeant le peuple de Dieu dans la louange. Un soutien pour le chant de l'église Un corollaire au fait que l'église est le groupe musical primaire dans l'église, est que la fonction première de la chorale est d'aider l'église à mieux chanter. La chorale ne doit pas être un groupe de performance où l'élite musicale de l'église prépare et présente des délices esthétiques merveilleux. Plutôt, ils doivent utiliser leurs dons pour soutenir, améliorer, fortifier et embellir le ministère public de la louange. La contribution la plus évidente qu'une chorale peut faire est celui de soutien sonore pour les chants d'assemblée : en terme de volume (particulièrement dans une pièce qui est faible du point de vue acoustique), de profondeur (fortifier la basse), de plénitude (ajoutant de l'harmonie en chantant à 4 voix), et de tempo (aidant à l'établir et à le maintenir). En plus, la présence d'une chorale qui chante en harmonie rend possible des effets de chants a capella dans des moments intenses ou de réflexion. Contributions musicales spéciales En plus de soutenir le chant d'église d'une manière sonore, la chorale améliore l'adoration des gens selon d'autres importantes façons. Les hymnes On assiste aujourd'hui à une re-sensibilisation vis-à-vis de la grande importance de la participation de l'église durant le culte, il faut mentionner aussi qu'il y a encore une place pour les hymnes de la chorale. La présentation d'un hymne exige l'art créatif du compositeur et le lyrisme joint à une préparation disciplinée et une exécution soignée des chanteurs; et si toutes ces choses sont transmises avec une bonne compréhension spirituelle de la part de l'écrivain, du conducteur et de l'auditeur, et qu'elles sont présentées à Dieu comme un cadeau de la part de l'église tout entière, alors le résultat n'est pas une performance, plutôt, c'est un sacrifice spirituel dans lequel tous les intervenants jouent un rôle important, et dans lequel les cœurs sont conduits vers une adoration véritable. Pour qu'on réalise le potentiel des hymnes à améliorer le culte, on doit choisir soigneusement parmi la vaste gamme de répertoire disponible, avec une juste considération donnée à la qualité du texte et de la musique (dans cet ordre), des capacités de la chorale, et des goûts de l'église. (Non pas que l'enveloppe ne doive être changée de façon à étendre les horizons des gens, mais cela doit être fait graduellement de façon à ne pas offenser sans raison, l'adoration doit toujours demeurer le but). De plus, la majorité des hymnes choisis doivent avoir des textes centrés sur la personne de Dieu, ceux qui font référence à l'expérience chrétienne ont une place, mais l'accent dominant doit toujours demeurer sur la personne de Dieu. Certains hymnes deviennent familiers et aimés par l'église à travers le temps, et les gens peuvent en venir au point où ils aiment se joindre à la chorale. Pourquoi ne pas les laisser faire? Même le Alléluia de Handel peut être appris et chanté efficacement par l'église tout entière. Le prélude du culte La même chose peut être dite pour le prélude du culte fait par la chorale. La chorale prend le rôle du psalmiste et invite le peuple de Dieu à "venir, se prosterner et s'humilier, fléchir le genou devant l'Éternel, notre créateur!" (Psaume 95 : 6). À ce stade, la chorale étend l'invitation de Dieu à Ses enfants de venir devant Lui et de se réjouir. (Mais attention au danger de perdre la puissance du prélude du culte en le rendant trop machinal et pouvant être facilement prédit : chantez-le quelquefois, lisez-le de temps en temps et parfois faites les deux!) Nouvelle vie pour les hymnes Contrairement à la croyance de quelques-uns dans les églises d'aujourd'hui, les hymnes ne sont pas dépassés pour l'église d'aujourd'hui. Il est dangereux de prétendre que nous n'avons rien à apprendre de la part des expressions d'adoration des grands hommes et des grandes femmes du passé (nous ne voudrions certainement pas réécrire les Psaumes??). Le psalmiste demande au peuple de Dieu de "chanter à l'Éternel un cantique nouveau" (Psaume 149 : 1) et de même, chaque génération a la responsabilité d'articuler sa foi dans de toutes nouvelles manières; mais à moins que nous ne pensions que le psalmiste suggérait que "la seule bonne chanson est une nouvelle chanson", souvenons-nous que les psaumes eux-mêmes ont été écrits sur une période de 1200 ans, amassés ensemble et utilisés durant le culte beaucoup après avoir été éligible à porter la mention de "la chose la plus nouvelle dans les environs" (incluant 2000 ans d'histoire de l'église)! Chanter des hymnes n'est pas dénudé d'intérêt; mais mal chanter des hymnes est certainement lassant! C'est aussi inutile : la chorale peut diriger l'église dans des interprétations touchantes, énergiques et enthousiastes des grands hymnes de la foi. Il n'y a rien comme la puissance et la majesté d'un hymne bien chanté et bien senti comme "C'est un rempart que notre Dieu" ou "Dieu cherche encore des hommes forts". Flot La chorale (avec les accompagnateurs) peut fournir des transitions et des liens qui vont améliorer le culte en permettant un tissu continu sans beaucoup d'interruptions et d'instructions verbales. Intercaler des segments musicaux pour la chorale seulement avec ceux qui incluent l'église aide à faire avancer le culte, tout en donnant aux gens de l'église la possibilité de reprendre leur souffle, d'écouter et de réfléchir plutôt que de chanter sans interruption (ce qui peut être plus éprouvant et difficile pour eux). Nos membres de la chorale auront jusqu'à seize feuilles de musique dans leurs cartables pour un dimanche en particulier (sans inclure l'hymne du début), ils doivent être enseignés à conserver l'intensité et la continuité du déroulement d'un culte en fournissant une connexion musicale. Ce n'est tout simplement pas nécessaire (particulièrement dans les plus grandes églises) de changer l'orientation du ministère de musique pour aller vers une configuration de groupe de louange pour fournir de tels éléments durant le culte. Nos chorales sont quelquefois capables de bien plus que nous le pensons. Soyez certain de toujours fournir aux gens même les textes qu'ils ne chantent pas (dans le feuillet hebdomadaire, sur un projecteur à transparents, ou n'importe quel médium que vous utilisez) de façon à ce qu'ils puissent comprendre et répondre aux textes sans avoir à faire d'efforts en ce sens. Les portions pour la chorale seulement Une variété de portions pour la chorale peuvent être insérées durant le culte : ces éléments vont aider à développer le thème du culte, vont fournir une palette plus riche de développement textuel, musical et émotionnel, et vont donner aux voix des gens une pause, et vont permettre une plus grande réflexion et réponse de l'assemblée. Extraits d'hymnes. C'est un riche réservoir qui demeure inexploité dans la plupart des églises. Dans la plupart des répertoires de chorale, il y a une abondance d'hymnes qui sont familiers pour la chorale (et l'église); on peut souvent prendre un extrait de ceux-ci (un couplet ou un refrain par exemple) et l’utiliser pour développer un thème. (Ces extraits peuvent être légalement photocopiés pour être utilisés par la chorale aussi longtemps que l'église possède les droits pour ces hymnes ou s’ils font parti du domaine public). Transitions et modulations des hymnes. La revitalisation du répertoire des hymnes peut aussi être effectuée à l'aide de l'utilisation sporadique de transitions appropriées. La beauté et la grandeur d'un hymne fantastique peuvent être augmentées par une modulation puissante à l'orgue ou au piano pour le dernier couplet. Montée d'un hymne. De la même manière, l'utilisation d'une voix de soprano qui monte (voix sopranino) sur le dernier couplet d'un hymne peut ajouter une force expressive et un impact émotionnel. Chants pas connus. La chorale peut ajouter au développement thématique du culte en chantant un cantique (hymne, chant de louange, ou autre) qui s'ajuste au thème de façon particulièrement réussie, mais que l'église ne connaît tout simplement pas. Cela permet d'inclure certains grands textes qui ne pourraient pas être utilisés autrement. (Quelquefois une autre option, avec un hymne inconnu, serait de juxtaposer le texte avec une musique plus familière ayant les mêmes caractéristiques métronomiques, en utilisant l'index présent dans la plupart des livres de cantiques). Enseigner de nouveaux chants. Cette technique est souvent utilisée, et très efficacement : la chorale chante une nouvelle chanson (hymne, chante de louange, etc.) pour l'église puis, si le cantique est suffisamment simple, les gens peuvent se joindre pour la deuxième ou la troisième strophe. Pour des chants plus difficiles, il peut être sage de laisser la chorale chanter un ou deux dimanches à l'avance avant que l'église ne puisse l’essayer. D'autres aspects sur le ministère de la chorale La véritable direction du culte Il est important que les membres de la chorale comprennent leur rôle comme étant un ministère plutôt qu'une performance. Ils offrent premièrement et de façon prioritaire un don à Dieu, et puis (et seulement alors) à l'église. Leurs sacrifices de louange doivent venir d'un cœur volontaire et engagé s'ils veulent offrir une adoration acceptable (Psaume 4 : 4,5 - Tremblez, et ne péchez point; parlez en vos cœurs sur votre couche, puis taisez-vous. Offrez des sacrifices de justice, et confiez-vous à l'Éternel. Psaume 51 : 7 - Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur; lave-moi, et je serai plus blanc que la neige.) Ils doivent avoir une attitude de service, s'efforcer de donner leurs meilleures énergies et habiletés à leur Dieu. Les membres de la chorale doivent aussi voir qu'ils sont dans des positions d'autorité, avec toutes les conditions, précautions et bénédictions qui accompagnent la direction spirituelle. Leur directeur et leur pasteur doivent ouvertement et régulièrement les affermir et tenter d'installer une estime pour leur ministère envers l'église. La direction de l'adoration par un groupe permet aussi au directeur de louange/chorale d'éviter d'être la personne centrale, avec tous les dangers qui l'accompagnent : succomber au "syndrome de la vedette", percevoir le besoin d'être fortement extraverti, sentir qu'il doit provoquer l'adoration dans le cœur des gens. Il peut (en fait il doit) fonctionner comme un facilitateur, autant pour la chorale que pour l'église, toutefois, il peut permettre à la chorale de diriger, enlevant ainsi un peu de visibilité sur lui-même et heureusement demeurant à l'arrière-scène, alors que les gens regardent au Dieu qu'ils sont en train d'adorer. De façon à dissiper l'attention sur les individus, ce qui peut distraire les adorateurs de donner leur pleine attention à Dieu, tous les solistes utilisés doivent toujours porter des robes, s'asseoir et se lever en même temps que la chorale. Préparation spirituelle Les membres de la chorale doivent comprendre que, de façon à diriger efficacement durant le culte, ils doivent venir préparés spirituellement aussi bien que musicalement. Ils doivent prendre leur place dans le culte, ayant marché avec et adoré Dieu tout le long de la semaine, ils doivent être prêts à inviter les autres à se joindre à des expressions publiques d'adoration. Expression L'expression, dans le ministère public de la chorale doit être authentique, provenir de la réponse du cœur dans une louange à Dieu et doit être dirigée, vue non pas comme une fin en soi, mais plutôt comme un don d'une adoration reconnaissante envers Dieu et comme une charmante invitation pour les autres à répondre de la même manière. L'expression peut commencer au niveau musical, avec une articulation et une couleur qui rend justice aux textes qui sont chantés. De plus, des expressions physiques sont des réponses appropriées à Dieu lors du culte public, bien que les conducteurs de culte doivent trouver un équilibre délicat entre l'authenticité de l'expression et la sensibilité de l'église en question, et de son barème d'expression acceptable durant le culte public. (Bien que cette étendue puisse et probablement doit être agrandie, cela doit se faire avec le temps et non pas d'une façon qui offense, distrait ou trouble, brisant ainsi de la raison principale pour s'assembler ensemble, c'est-à-dire d'adorer Dieu comme un corps entier). Des expressions faciales sont certainement acceptables même dans les églises les plus conservatrices, et on ne doit jamais penser qu'une attitude plus enflammée est nécessaire de façon à communiquer ses émotions soit à Dieu ou aux autres croyants. En fait, les expressions sur les visages de ceux qui sont dans la chorale peuvent être un réel encouragement à l'adoration, si ces expressions communiquent une foi profonde dans les vérités chantées, une joie ineffable à refléter les choses de Dieu, et une expérience évidente d'adoration véritable. Lectures En dehors des offrandes musicales, la chorale peut contribuer à des déclarations verbales de la vérité durant les cultes d'adoration. Durant les lectures en alternance, la chorale peut servir comme un autre groupe distinct, et en alternance avec le directeur et l'église. D'autres lectures bibliques, en unisson ou par groupes alternés, peuvent être assignées seulement à la chorale, cela peut être particulièrement efficace lors d'un crescendo musical de la part des instruments. La chorale peut même accentuer la lecture du directeur (par exemple, en renforçant chacune des séries de noms attribués à Dieu dans une lecture de Apocalypse 5 : 12 - Ils disaient d'une voix forte : L'agneau qui a été immolé est digne de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l'honneur, la gloire, et la louange.) Conclusion Dans son livre Worship Evangelism, Sally Morgenthaler mentionne : "De façon générale, les chorales ne sont ni entraînées, ni utilisées dans un rôle intensif de premier plan. Leur contribution au culte hebdomadaire est habituellement limitée à chanter un ou deux hymnes et peut-être à ajouter du volume au chant de l'église... Je crois que les chorales peuvent être utilisées pour enseigner et diriger la louange... Si une formation adéquate est donnée, et certains ajustements sont faits... Il est douteux de croire que les habiletés à enseigner et à diriger seront comparables à celles d'une équipe de louange bien entraînée, mais il y a certainement un potentiel là qui n'est pas utilisé jusqu'à présent." (p. 236) Au moins, Mme Morgenthaler voit plus de possibilités pour la chorale que ce qu'on réalise habituellement, mais je crois qu'elle sous-estime encore le potentiel et la puissance d'une chorale qui dirige l'église pendant le culte. Avant d'échanger nous aussi la chorale pour des équipes de louange (à cause d'une plus grande flexibilité, disponibilité ou facilité), présentons certaines considérations sur la multitude de façons par lesquelles une chorale bien entraînée peut produire des moments de réelle adoration durant le culte. Les équipes de louange peuvent faire les mêmes choses, mais n'abandonnons pas la chorale ou présumer qu'ils sont incapables de rester dans le coup ou d'apprendre quelque chose de nouveau. À notre église, les membres de la chorale de louange (nous avons nommé la chorale adulte pour refléter sa véritable vocation et son but) ont appris à voir leur rôle de diriger durant le culte, et même sont estimés et appréciés comme conducteurs de louange par les membres de l'église. Aucun artifice de recrutement n'est nécessaire : Dieu suscite ceux qui aspirent à l'incroyable privilège décrit dans notre énoncé de vocation du Ministère du Culte : "Notre but : honorer Dieu en préparant et encourageant Ses enfants à élever des expressions individuelles et collectives d'adoration envers notre rédempteur.

Mots Clés : chantre chorale
   
 
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime0
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
Un cœur pour adorer
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte

   Dan Loewen   
Lire le texte

   Dan Loewen   
Une vision pour le ministère de louange
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte

   Don Moen   
 
 
   
 
0
COMMENTAIRE   
   
Soyez le premier à commenter la ressource La chorale comme conducteur de louange de Ron Man...




 
 
 
 
   
   LIRE AUSSI    
Lire le texte
  Luyanda Prisca  
L'adoration = musique douce et lente? Une conception erronée
Mis en ligne le : 04/12/2015
Lire le texte
  Matthieu Nantel  
Notre motivation envers les célébrations
Mis en ligne le : 09/11/2015
Lire le texte
  Darlene ZSCHECH  
Un cœur pour adorer
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte
  Dan Loewen  
Une vision pour le ministère de louange
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte
  Don Moen  
Zoom sur une interview avec Don Moen et Lenny LeBlanc
Mis en ligne le : 09/07/2015
 

           
MINISTERE NYCODEM
Le Ministère NYCODEM est une association chrétienne principalement basée sur Internet, qui se donne pour mission d'œuvrer dans le monde VIRTUEL afin de conduire plusieurs à expérimenter et à conserver la nouvelle naissance sans laquelle nous ne pouvons prétendre appartenir à Dieu. DONALD SORO/ Président fondateur
 
AUTEURS NYCO

 
NOS AUTRES SITES WEB
Cure d'âme PERCO
Nyco WEB RADI0
Amour Chrétien
Naitre de nouveau.com
Facebook
Twitter
Google+
Nyco Rss  
NEWSLETTER NYCO
Recevez chaque semaine l'exhortation NYCO écrite par Donald SORO

Ministère NYCODEM 2005- 2017