TEXTES        ENSEIGNEMENTS    
   
Jean Baltatzis | Introduction aux Galates
   
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime0
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
   
Mis en ligne le : 16/07/2014
Introduction aux Galates
L'auteur de la lettre

Saul, originaire de Tarse, issu de la tribu de Benjamin, était au départ un pharisien1 zélé pour la loi, mais ennemi de Jésus-Christ et persécuteur des chrétiens. Ayant la double nationalité, juive et romaine, il était probablement membre du sanhédrin2 (Actes 26.10) et son père était un pharisien strict (Actes 23.6). Versé dans la religion et la culture juives, brillamment doué, membre d'une famille distinguée, le jeune pharisien bouillant était préparé à remplir de hautes fonctions au sein de son peuple.

Sur le chemin de Damas, Jésus lui-même du haut du ciel l'a interpellé et arrêté, pour faire de lui un serviteur de l'Évangile. Devenu Paul, apôtre, il a été envoyé par Christ pour porter le message de l'Évangile à tous les hommes, particulièrement aux nations non juives. Son activité infatigable s'est déployée non seulement en Israël, mais dans toute l'Asie mineure et en Grèce. Paul est l'auteur de cette lettre (preuves internes : 1.1 et 5.2).

Les destinataires de la lettre

Cette lettre est adressée aux assemblées de Galatie (1.3).

Le nom de Galatie provient de certaines tribus gauloises : après avoir envahi la Macédoine et la Grèce (278 à 277 av. J.-C.), elles pénétrèrent en Asie Mineure où elles reçurent un territoire du roi de Bythinie, Nicodème, en remerciement pour les services rendus à la guerre (dans le nord de la Turquie actuelle). Les Grecs appelèrent ces Gaulois « Galatai ». Favorisés par les Romains, les Galatesétendirent leur territoire vers le sud, incluant une partie de la Phrygie, la Pisidie, la Lycaonie et l'Isaurie. La Galatie devint une province romaine représentantun vaste territoire. Géographiquement, le terme de la Galatie se référait à un territoire au nord de l'Asie mineure, tandis que politiquement il désignait au sud la province romaine de la Galatie.

Il n'y a pas de preuve que Paul ait prêché aux Galates du nord, il est juste signalé qu'il traversa cette contrée lors de son deuxième voyage (Actes 16.6). Par contre, dans les Actes, Luc s'étend longuement sur le travail missionnaire de Paul dans le sud lors de son premier voyage avec Barnabas (Antioche de Pisidie, Icône, Derbe, Lystre). Il semble donc probable que Paul ait écrit à ses convertis évangélisés quelques années plus tôt (Actes 13.13-14.26). Nous penchons donc plutôt pour la seconde option : Paul écrit aux églises de Galatie (Antioche, Icône, Derbe, Lystre, etc) qu'il a visitées lors de son premier voyage missionnaire.

Les assemblées de Galatie étaient essentiellement composées d'anciens païens (4.8) tentés à présent d'adopter la circoncision (5.2, 6.12) et d'une minorité de Juifs et de prosélytes (2.15, 3.13, 25, 28-29, 4.5). Tous connaissaient déjà une grande partie de l'histoire de l'A.T. (3.6-9, 4.21-31), de la loi de Moïse (3.10-12) et des écrits des prophètes (4.27).

La date de la lettre

La datation dépend de la position prise quant aux destinataires. Les partisans de la « théorie du nord » pensent que la lettre fut écrite après le Concile de Jérusalem (Act 15). Celui-ci serait relaté au chap 2. Nous penchons pour la « théorie du sud » dont la plupart des partisans situent la rédaction de la lettre vers 48 ou 49 apr. J.-C, avant le Concile.

Le pourquoi de la lettre

Après le passage de Paul dans les assemblées de Galatie, des prédicateurs judaïsants y entrèrent et introduisirent de fausses doctrines. Ils enseignaient qu'en plus de la foi en Christ, il fallait observer la loi et les fêtes juives pour être sauvé (4.9-10) ainsi que la circoncision (5.2-4, 6.12). Paul doit donc à tout prix empêcher que le christianisme devienne simplement une secte messianique du judaïsme légaliste.

Pour faire passer cet « autre évangile » (1.6-7), ces faux enseignants adopte une stratégie mesquine : ils mettent en doute l'apostolat de Paul (1.1, 2.1-11). Paul doit rétablir la vérité sur son appel. Cette lettre répond donc à un double but : 1. Paul défend son autorité d'apôtre : il est pleinement légitime, directement mandaté par Dieu. 2. Paul défend son enseignement : l'Évangile qu'il annonce est le seul véritable message de Dieu.

Le comment de la lettre

Paul développe sa double thèse de la façon suivante : 1. il rétablit son apostolat et son autonomie d'apôtre reconnu par les apôtres de Jérusalem (chap 1-2) ; 2. il expose le véritable Évangile, celui de la justification par la foi hors de toute contribution charnelle (chap 3-4) ; 3. il redresse l'erreur de ceux qui étouffent la liberté chrétienne par leur approche légaliste, prêchant la nécessité des rituels religieux ou moraux (chap 5) ; 4. il souligne enfin que l'éthique chrétienne (support mutuel, soutien des serviteurs de Dieu, pratique du bien envers tous), loin de faire mériter le salut, en est le fruit naturel, et que penser le contraire aboutit aux défaillances signalées (chap 6).

L'épître aux Galates joue un rôle crucial au début de l'ère chrétienne car elle dénonce avec force et vigueur tout ce qui s'ajoute au pur Évangile. C'est pourquoi elle sera appelée par les Réformateurs « la Grande Charte de la liberté chrétienne » (voir article suivant).

Notes
1 Groupuscule juif très assidu à la lecture des Écritures et à l'observance de la loi et par son désir de voir la loi ou torah englober toujours mieux tous les aspects de la vie quotidienne, d'où le développement de 613 règles. 
2 Terme du Nouveau Testament désignant le conseil supérieur gouvernant le peuple juif (Mat 26.59). Il est composé d'anciens, de grands prêtres, de scribes et de docteurs de la loi.


Mots Clés : enseignement chrétiens
   
 
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime0
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
Lire le texte

   Anthony Soro   
Père, guéris mon coeur brisé
Mis en ligne le : 06/03/2018
L'homme moissonnera ce qu'il aura semé
Mis en ligne le : 20/05/2014
 
 
   
 
0
COMMENTAIRE   
   
Soyez le premier à commenter la ressource Introduction aux Galates de Jean Baltatzis...




 
 
 
 
   
   LIRE AUSSI    
Lire le texte
  Anthony Soro  
Père, guéris mon coeur brisé
Mis en ligne le : 06/03/2018
Ta coissance détermine à qui tu ressembles
Mis en ligne le : 04/10/2016
Lire le texte
  Jean Baltatzis  
Quel croyant ne risque pas de perdre son salut? Deuxième partie
Mis en ligne le : 23/02/2015
Lire le texte
  Jean Baltatzis  
Quel croyant ne risque pas de perdre son salut…
Mis en ligne le : 16/01/2015
Lire le texte
  Jean Baltatzis  
La Grande Charte de la liberté chrétienne
Mis en ligne le : 16/07/2014
 

           
MINISTERE NYCODEM
Le Ministère NYCODEM est une association chrétienne principalement basée sur Internet, qui se donne pour mission d'œuvrer dans le monde VIRTUEL afin de conduire plusieurs à expérimenter et à conserver la nouvelle naissance sans laquelle nous ne pouvons prétendre appartenir à Dieu. DONALD SORO/ Président fondateur
 
AUTEURS NYCO

 
NOS AUTRES SITES WEB
Cure d'âme PERCO
Nyco WEB RADI0
Amour Chrétien
Naitre de nouveau.com
Facebook
Twitter
Google+
Nyco Rss  
NEWSLETTER NYCO
Recevez chaque semaine l'exhortation NYCO écrite par Donald SORO

Ministère NYCODEM 2005- 2021