TEXTES        ENSEIGNEMENTS    
   
Jean-Ruben | La divinité de Jésus : est-ce important d’y croire ? C’est essentiel !
   
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime0
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
   
Mis en ligne le : 19/10/2017
La divinité de Jésus : est-ce important d’y croire ? C’est essentiel !

Au-delà du fait d’apporter des arguments à la réalité de la divinité de Jésus, nous voulons professer notre foi, à travers ces textes de la Parole de Dieu : oui, « Jésus est le Seigneur », « il est le Dieu véritable », comme Dieu l’affirme dans sa Parole !

Nous verrons d’abord les affirmations dans l’Ancien Testament ainsi que dans les écrits des apôtres, pour ensuite nous arrêter sur les affirmations de Jésus lui-même ainsi que sur les arguments liés à sa vie, pour terminer par ce que cela implique pour nous en particulier.

1) Qu’est-ce que les écrivains de la Parole de Dieu affirment sur la divinité de Jésus le Messie ?

– Les textes de l’Ancien Testament annoncent un Messie qui sera de la descendance de David (donc il sera un homme) mais en même temps son essence est divine. Esaïe, en particulier, avait reçu des révélations précises sur celui qu’on appellera « Emmanuel » (« Dieu avec nous ») qui naîtra d’une jeune fille vierge (Esaïe 7v14) : « Un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur son épaule ; on l’appellera Admirable Conseiller, Dieu Puissant, Père Eternel, Prince de la Paix » (Esaïe 9v5) : quel mystère que cet enfant, ce fils qui revêtira tous les attributs de Dieu tout en étant distinct de lui !

Jérémie, en parlant du descendant de David, affirme qu’ « on l’appellera ‘l’Eternel notre justice’ » (Jérémie 33v15-16).

Michée, en annonçant le lieu où le Messie naîtra (« Bethléhem, la plus petite des villes de Juda ») dit de lui que son « origine remonte aux temps de l’éternité » (Michée 5v1). Il n’y a que Dieu qui soit éternel.

Jésus reprendra plusieurs textes de l’Ancien Testament pour attester sa divinité. C’est déjà remarquable de découvrir dans l’Ancien Testament les affirmations au sujet de la divinité du Messie ! Et au sujet du Nouveau Testament ?

– Les apôtres affirment clairement le fait que Jésus est Dieu : Matthieu reprend l’affirmation donnée à Esaïe et déclare que le fils de Marie s’appellera « Emmanuel-Dieu avec nous » (Matthieu 1v21) et « Jésus », qui signifie « l’Eternel sauve ».

Jean, au début de son évangile, parle de Jésus qu’il appelle « la Parole » ; et il affirme : « La Parole était avec Dieu, la Parole était lui-même Dieu » (Jean 1v1), aussi qu’il était le créateur de l’univers : « Tout a été créé par lui ; rien de ce qui a été créé n’a été créé sans lui » (v3 ; voir aussi Hébreux 1v2 ou Colossiens 1v16 : « C’est en lui qu’ont été créées toutes choses dans les cieux comme sur la terre. Oui, par lui et pour lui tout a été créé »). Jean terminera cette introduction en disant : « Personne n’a jamais vu Dieu : Dieu, le Fils unique qui vit dans l’intimité du Père, nous l’a révélé » (Jean 1v18) : un et en même temps distinct du Père, il est Dieu. A la résurrection de Jésus, Jean rapporte les paroles d’adoration de Thomas envers Jésus : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20v28). Oui, les disciples attribuent à Jésus les mêmes titres qu’à Dieu : il est Seigneur et Dieu. Pour celui qui connaît les noms de Dieu dans l’Ancienne Alliance, ce sont les mêmes noms qui sont donnés à Dieu l’Eternel et à Jésus. Celui qui « déclare que Jésus est Seigneur » (Romains 10v9) l’identifie donc au Dieu de l’Ancien Testament.

Jean écrira en conclusion de sa première épître : « Nous appartenons au Dieu véritable par notre union à son Fils Jésus-Christ. Ce Fils est lui-même le Dieu véritable et la vie éternelle » (1 Jean 5v20).

La notion de Fils doit être un peu expliquée : Jésus s’est désigné lui-même ainsi, même si c’est rarement (Jean 10v36). Si l’on compare cette expression « fils de » à la même expression ailleurs, être « fils de prophètes » signifie qu’on appartenait à l’ordre des prophètes (1 Rois 20v35) ; ou si l’on était « fils des chantres », on était soi-même chantre (Néhémie 12v28). Le nom « Fils d’exhortation » (Barnabas ; Actes 4v36) signifie « celui qui encourage » ; les disciples Jacques et Jean sont appelés par Jésus « Fils du tonnerre » (Marc 3v17) à cause de leur caractère impétueux et non parce que leurs parents l’étaient. Même dans notre langue, si je suis « fils de la France », cela ne signifie pas que je suis fils d’un français mais que je suis moi-même français.

Appliqué à Jésus, être « Fils de Dieu » indique qu’il est du même ordre que Dieu. C’est une affirmation de sa divinité. Quand Jésus a déclaré : « Moi et le Père, nous ne sommes qu’un. (…) Je suis le Fils de Dieu » (Jean 10v30, 36), les gens ont compris qu’il s’identifiait à Dieu et ils ont voulu le tuer ; ils disaient : « Nous voulons te tuer parce que tu blasphèmes. Car toi qui n’es qu’un homme, tu te fais passer pour Dieu » (v33).

Dans les épîtres, Paul définit ainsi Jésus : « Le Christ dans son humanité est au-dessus de tout, Dieu béni pour toujours. Amen ! » (Romains 9v5). Il est pleinement homme et pleinement Dieu ; un mystère mais en même temps une réalité. Aux Philippiens, il écrira : « Christ, dès l’origine, était de condition divine ; il ne chercha pas à profiter de l’égalité avec Dieu » (Philippiens 2v6) ; ou encore : « En Christ, c’est dans son corps qu’habite toute la plénitude de ce qui est en Dieu » (Colossiens 2v9) ; à Tite, il parle de « la gloire de Jésus-Christ, notre grand Dieu et Sauveur » (Tite 2v13).

L’auteur de lettre aux Hébreux reprend le Psaume 45 : « Au sujet du Fils, Dieu dit : Ton trône, ô Dieu, subsiste pour toute éternité(…). Aussi, ô Dieu, ton Dieu a fait de toi un roi » (Hébreux 1v8-9) : cette reprise de ce Psaume certifie que Christ est vrai Roi et vrai Dieu. Oui, il est « le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs » (Apocalypse 19v16).

Ces témoignages (extérieurs à la personne de Jésus) sont essentiels pour une bonne compréhension de qui est Jésus.

2) Ce que Jésus a dit de lui-même :

Les juifs demandent à Jésus de leur dire ouvertement s’il est le Messie, et il leur répond alors : « Moi et le Père, nous ne sommes qu’un » (Jean 10v30 ; ce « un » ne signifie pas qu’ils sont une même personne mais qu’il connaît une parfaite unité de nature et d’action avec son Père). Et les juifs veulent ensuite le faire mourir en l’accusant : « Tu te fais passer pour Dieu ! » (v33).

Il affirme qu’il possédait avant de venir sur la terre « la gloire qu’il avait déjà auprès de son Père avant les origines du monde » (Jean 17v5). En disant : « Avant qu’Abraham fût, je suis » (Jean 8v58), il ne dit pas « j’étais » ; il affirme être sans commencement ni fin. Jean rappelle ces affirmations qui commencent par « Je suis » pour faire le parallèle avec la définition que l’Eternel fait de sa personne à Moïse dans le buisson ardent.

Jésus le dit clairement : comme Dieu, il possède les mêmes perfections : il sait tout (Matthieu 9v4 : aucune pensée ne lui est inconnue), il peut tout (Matthieu 28v18 : il a reçu tous pouvoirs dans le ciel et sur la terre), il est partout présent (Matthieu 28v20 : il sera avec ses disciples tous les jours jusqu’à la fin du monde).

Il accomplit des choses que seul Dieu peut faire, comme pardonner les péchés (Marc 2v1-12) ; après cette affirmation de Jésus, les spécialistes de la loi se disent entre eux : « Il blasphème ! Qui peut pardonner les péchés si ce n’est Dieu seul ? »

LIRE LA SUITE



Mots Clés : Divinité Jésus chemin vie vérité bible parole monde Homme salut
   
 
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime0
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
Lire le texte

   Jean-Ruben   
Lire le texte

   Jean-Ruben   
Lire le texte

   Jean-Ruben   
Lire le texte

   Jean-Ruben   
 
 
   
 
0
COMMENTAIRE   
   
Soyez le premier à commenter la ressource La divinité de Jésus : est-ce important d’y croire ? C’est essentiel ! de Jean-Ruben...




 
 
 
 
   
   LIRE AUSSI    
Ne nous endormons pas, c'est l'heure de se réveiller 1 Thessaloniciens 5
Mis en ligne le : 07/11/2017
Lire le texte
  Jean-Ruben  
Juges 4-5 : La victoire de Dieu, malgré tout et malgré nous …
Mis en ligne le : 11/10/2017
Lire le texte
  Jean-Ruben  
Genèse 13 et 19 : Sur quoi fixons nous notre regard ?
Mis en ligne le : 09/10/2017
Lire le texte
  Jean-Ruben  
Galates 4v4 : Jésus vint, et…« Les temps ont été accomplis »
Mis en ligne le : 06/10/2017
Lire le texte
  Jean-Ruben  
Lévitique 19v18 : Tu aimeras ton prochain comme toi-même
Mis en ligne le : 02/10/2017
 

           
MINISTERE NYCODEM
Le Ministère NYCODEM est une association chrétienne principalement basée sur Internet, qui se donne pour mission d'œuvrer dans le monde VIRTUEL afin de conduire plusieurs à expérimenter et à conserver la nouvelle naissance sans laquelle nous ne pouvons prétendre appartenir à Dieu. DONALD SORO/ Président fondateur
 
AUTEURS NYCO

 
NOS AUTRES SITES WEB
Cure d'âme PERCO
Nyco WEB RADI0
Amour Chrétien
Naitre de nouveau.com
Facebook
Twitter
Google+
Nyco Rss  
NEWSLETTER NYCO
Recevez chaque semaine l'exhortation NYCO écrite par Donald SORO

Ministère NYCODEM 2005- 2017