TEXTES        POUR LES CHANTRES    
   
Billy Funk | Dix questions que les écrivains de chansons devraient se poser
   
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime2
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
   
Mis en ligne le : 07-08-2006
Source : louange.org
Dix questions que les écrivains de chansons devraient se poser

Si nous nous arrêtons et considérons combien de chansons de louange et d'adoration ont été écrites durant seulement les deux dernières décennies, ce serait comme d'essayer de compter les étoiles. L'abondance est souvent égale à la médiocrité, mais quand il s'agit de l'adoration de notre Dieu, nous ne devons jamais demeurer dans la médiocrité. À la lumière de cela, nous les écrivains de chansons de louange, nous devons nous demander à nous-mêmes : "Qu'est-ce qui rend mémorable un chant de louange et d'adoration?" Pourquoi certains chants deviennent-ils des normes dans notre classeur à acétates (transparents) alors que d'autres sont rarement chantés? Alors que nous utilisons les talents que Dieu nous a donné, les réponses à ces questions peuvent être trouvées en répondant à ce qui suit :

1. Est-ce que la chanson est seulement une bonne idée, ou est-elle inspirée et a-t-elle reçu l'onction de Dieu? Un matin, j'étais assis dans mon bureau en essayant d'être inspiré pour la journée. J'ai écouté un des enregistrements de Kent Henry qui commence avec une adoration spontanée. Alors que je me permettais d'entrer dans l'adoration, j'ai commencé moi-même à entendre une mélodie et des paroles et qui, après 20 minutes, sont devenues la chanson "Be glorified" (Sois glorifié). Les chansons doivent être un produit dérivé d'une expérience ou d'une excitation dans nos esprits plutôt que simplement un art que nous apprenons. Nos habiletés de métier peuvent nous aider à mettre cette inspiration dans une forme agréable, permettant à des églises de partager les pensées et les expressions qui ont fait naître la chanson.

2. Est-ce que les paroles mettent l'accent sur un thème principal? Lors de séminaires de louange, on me demande fréquemment de critiquer des chansons qui sont écrites par ceux qui assistent au séminaire, et l'erreur la plus évidente que les écrivains font est que leurs paroles ne mettent pas l'accent sur un thème principal. J'ai entendu un producteur dire une fois : "Si vous voulez une chanson à succès, copiez le format des chansons qui sont déjà des succès". La même chose peut être dite sur le plan de la musique d'église. Presque toutes les chansons de louange qui sont bien reçues ont un thème distinctif qui est constamment répété, ce qui lui donne une indéniable identité. Certains exemples sont "Merci" (JL 454, DP 352), "Majesté" (JL 314, DP 82), "Vers toi, Seigneur" (JL 300, DP 67), "Je t'exalterai, Seigneur" (JL 333, DP 71) et "Célébrez Jésus" (JL 559).

 

3. Est-ce que la mélodie est simple et toutefois intéressante? Aussi bête que cela puisse en avoir l'air, une des tâches difficiles de l'écriture des chansons est la simplicité. La musique d'église demande des mélodies simples avec du caractère. Plusieurs chansons de louange ratent l'examen du temps à cause du fait qu'elles ne peuvent tout simplement pas être chantées facilement. Les chansons de louange doivent être écrites d'une façon à pouvoir permettre aux églises de se concentrer sur la personne qu'elles sont en train d'adorer plutôt que sur des contorsions compliquées de la ligne mélodique. Les grandes chansons de louange coulent facilement du point de vue de la mélodie comme une rivière qui trouve le chemin naturel de la plus petite résistance alors que l'eau se déplace vers le bas. Un grand écrivain de chansons est celui qui peut exprimer la puissance et la grandeur avec simplicité d'une façon unique.

 

4. Est-ce que la mélodie et les changements d'accords complètent et mettent en valeur les paroles? La chanson "Majesté" est un bon exemple de comment la mélodie et les changements d'accords se marient merveilleusement aux paroles. La mélodie et l'atmosphère musicale sont majestueuses et donnent à ceux qui chantent un sentiment d'être dans la présence de la royauté. "Célébrez Jésus" est appuyé par une mélodie et des accords qui expriment la célébration. Dans le refrain de la chanson "Lift Him Up", la mélodie rehausse les paroles. La mélodie et l'atmosphère musicale sont simplement la voie qui délivre l'expression lyrique de la chanson. Des paroles intimes nécessitent des mélodies intimes, et de fortes et puissantes paroles ont besoin de puissantes paroles qui incarnent cette force. C'est pour cette raison que j'écris toujours la musique et les paroles au même moment, en un seul jet, bien que plusieurs écrivent les deux séparément avec un grand succès.

 

5. Est-ce que votre mélodie est contenue à l'intérieur de la tessiture vocale de la personne moyenne? La note la plus basse que j'ose utiliser est le "la" et la note absolue la plus élevée pour les églises est le "mi-bémol". Cette étendue laisse beaucoup de place (environ une octave et demie) pour l'expression, si le couplet et le refrain sont bien planifiés. Comme règle, j'essaie de réserver les notes du registre élevé pour le refrain. Chaque chanson doit avoir un sommet dynamique, et le refrain est un bon endroit pour ce sommet. Réfléchissez aux chansons mentionnées précédemment. Les points de construction dynamique de ces mélodies sont facilement identifiables.

 

6. Avez-vous établi un "hook" (crochet) musical? La plupart des chansons à succès contiennent des patrons musicaux qui sont répétés de façon constante tout le long de la pièce. Ils sont appelés des "hooks" (crochets), parce que c'est exactement ce qu'ils doivent faire, vous accrocher. La même chose s'applique aux chansons de louange et d'adoration. Les cinq chansons mentionnées précédemment ont des "hooks" musicaux définis. Essayez simplement de chanter les quelques premières lignes de chaque chanson, et vous serez instantanément sensibilisé à l'importance du "hook" pour façonner la chanson. Vous devez toujours être capable d'identifier le "hook" dans chaque chanson que vous écrivez.

 

7. Avez-vous établi un "hook" (crochet) lyrique? Les "hooks" lyriques sont simplement aussi importants que les "hooks" musicaux, mais l'idéal est d'agencer les deux ensemble. Dans la chanson "Merci", le "hook" lyrique est indiscutablement la répétition du mot "merci". Si le mot n'avait pas été répété de cette façon, vous n'auriez probablement jamais entendu la chanson. Notez comment le patron musical se répète en même temps que le "hook" lyrique. Habituellement, les chansons avec trop de mots manquent d'un bon hook lyrique.

 

8. Est-ce que les couplets et refrains peuvent être facilement interchangés? N'est-ce pas formidable, conducteurs de louange, quand vous mettez la main sur une chanson qui coule facilement d'une section à l'autre? Quand je dirige la louange, je cherche des chansons qui offrent une liberté de mouvement, où je peux répéter un couplet avant le refrain ou répéter le refrain encore avant le reprendre un autre couplet. Quand nous écrivons des chansons, nous devons essayer de construire des couplets et des refrains qui ne vont pas se heurter avec la répétition de n'importe quelle section de la chanson. "Come Into the Heavenlies" est ce genre de chanson.

 

9. Est-ce que l'église va apprendre la chanson rapidement? Les probabilités sont que si l'église a toujours de la difficulté avec une nouvelle chanson après l'avoir chanté trois ou quatre fois, quelque chose ne va pas avec la chanson, et l'habileté de l'église n'est pas en cause. Si une chanson prend vie immédiatement, vous avez touché au but!

 

10. Est-ce que l'église va vouloir la chanter encore et encore? Cette question, de pair avec le numéro 9, est le test ultime pour n'importe quelle chanson de louange et d'adoration. Des chansons bien écrites vont être encore entendues dans dix ou quinze ans parce qu'elles contiennent des vérités qui peuvent être facilement chantées dans des environnements puissants et uniques. Quelques-unes des plus grandes chansons de louange de tous les temps ont été publiées seulement après qu'elles se sont répandues dans les églises à l'intérieur du pays, sans aucune promotion commerciale. Ces chansons sont celles que nos devons écrire, celles qui sont si puissantes, si irrésistibles, que Dieu les utilise pour parler d'une telle manière que le message se répande encore et encore. Je crois que la meilleure musique de louange et d'adoration est encore à venir, alors continuez à écrire!

 

Billy Funk, est né au Canada. Il est un vétéran au niveau de l'écriture des chansons et un conducteur de louange qui est mieux connu pour son album "See His Glory" de Hosanna! Music, et pour des chansons comme "Worship the King", "Sing, Shout, Clap", "Be Glorified", "Lift Him Up" et "Come Into the Heavenlies". Cet article a été traduit et réimprimé avec la permission du magazine Worship Leader. Si vous êtes intéressé à vous abonner à Worship Leader, S.V.P. appeler 1-800-286-8099. Visitez leurs sites internet à http://www.worshipleader.com/ et www.songdiscovery.com.



Mots Clés : ecriture chant louange
   
 
Ecouter
Ecouter
Commentaires
J'aime2
Imprimer
J'aime!
J'aime 0
Partager!
Lire le texte

   Johnny Markin   
Lire le texte

   Dan Loewen   
Une vision pour le ministère de louange
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte

   Don Moen   
Lire le texte

   Dave Moody   
Histoires de cantiques
Mis en ligne le : 07-08-2006
 
 
   
 
2
COMMENTAIRE S   
   
Gael : amen.merci pour tous ceque vous faites.aider moi svp.depui MA Conversion en JESUS,et se jour don je vou parle,jaime trop ladoration .je ve adorer DIEU POUR SA GRANDEUR INFININI.mai le probleme est que je ne saii pa chanter.mai o dedan de moi ,jai se dsir chanter pour sa gloire.aider moi,je ne sai si sa la volonter d DIEU ou de moi meme.aider moi svp.meri s.SALUT
Répondre - commentaire posté le 28-11-2015 à 10:08:20

Herve_P : — Bonjour.
— Cependant,je note une chose assez déplaisante : on dirait que certains auteurs et compositeurs chrétiens manquent sérieusement d'inspiration, à entendre des chants qui répètent “36 fois” les mêmes paroles, comme si c'était un perroquet qui avait composé les paroles ! D'où le sobriquet de “chants-perroquets” que je donne à ces chants…
— Que je sache : nous avons un Dieu varié et assez intelligent pour nous trouver les paroles de chants à composer, non !?… Et pourtant, on dirait que beaucoup le considèrent comme “un vieux radoteur”, incapable de nous inspirer un texte agréable à chanter…
— Un exemple ? J'ai entendu sur une radio “chrétienne” de chez moi ce chant qui répète :
“Je te dis que si tu crois, tu verras la Gloire de Dieu.”
— Ce sont les seules paroles de ce chant : il n'y en a pas d'autres !
— Alors, si c'est pour composer de tels chants, autant s'en abstenir, vous ne trouvez pas ? Il y a mieux à faire, tout de même !
— Amitiés en christ !
Répondre - commentaire posté le 20-06-2016 à 14:55:57

 
 
 
 
   
   LIRE AUSSI    
Lire le texte
  Luyanda Prisca  
L'adoration = musique douce et lente? Une conception erronée
Mis en ligne le : 04/12/2015
Lire le texte
  Johnny Markin  
Les jours où je n’ai pas envie d’adorer Dieu
Mis en ligne le : 08/10/2015
Lire le texte
  Dan Loewen  
Une vision pour le ministère de louange
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte
  Matthieu Nantel  
Écriture de chants pour l’assemblée : notions élémentaires
Mis en ligne le : 07/09/2015
Lire le texte
  Don Moen  
Zoom sur une interview avec Don Moen et Lenny LeBlanc
Mis en ligne le : 09/07/2015
 

           
MINISTERE NYCODEM
Le Ministère NYCODEM est une association chrétienne principalement basée sur Internet, qui se donne pour mission d'œuvrer dans le monde VIRTUEL afin de conduire plusieurs à expérimenter et à conserver la nouvelle naissance sans laquelle nous ne pouvons prétendre appartenir à Dieu. DONALD SORO/ Président fondateur
 
AUTEURS NYCO

 
NOS AUTRES SITES WEB
Cure d'âme PERCO
Nyco WEB RADI0
Amour Chrétien
Naitre de nouveau.com
Facebook
Twitter
Google+
Nyco Rss  
NEWSLETTER NYCO
Recevez chaque semaine l'exhortation NYCO écrite par Donald SORO

Ministère NYCODEM 2005- 2017